UFE Suisse Romande Accueil / Informations administratives / Administratif / Retraite - rachat de trimestres
Mardi, 23 Novembre 2010 20:02

Retraite -rachat de trimestres

Retraite - Vous êtes papa, vous voulez augmenter vos trimestres d’assurance… soyez attentif à la date du 28 décembre 2010.

Au moment où le nombre de trimestres nécessaires pour pouvoir obtenir la retraite française à taux plein augmente, il est utile de connaître les modifications apportées dans les majorations de durée d’assurance. Une avancée a été apportée dans la loi de financement de la Sécurité Sociale de 2010 (Attention : il ne s’agit pas de la réforme des retraites qui vient d’être votée.).

Désormais il y a des majorations pour la maternité (y compris les enfants mort-nés), pour les démarches d’adoption et pour l’éducation.

La majoration pour l’éducation est valable dès lors que les deux parents peuvent justifier d’au moins huit trimestres d’assurance, trimestres suisses pris en compte. Cette condition n’est pas requise si le parent a élevé seul son enfant.

Les parents peuvent choisir le bénéficiaire de la majoration « adoption » et « éducation »… s’ils respectent le délai de demande auprès de la dernière caisse de cotisation en France. Sans démarches, les trimestres reviennent à la mère.

Pour vos enfants nés avant le 1er juillet 2006, la demande doit être faite au plus tard le 28 décembre 2010.

Pour vos enfants nés entre le 1er juillet 2006 et le 31 décembre 2009, la demande doit être faite dans les quatre ans et six mois suivant la naissance.

Pour vos enfants nés à compter du 1er janvier 2010, la demande doit être faite dans les six mois qui suivent le 4ème anniversaire.

Les enfants ont pu naître, être adoptés et éduqués hors du territoire français.

Cette mesure est particulièrement intéressante lorsque la mère n'a jamais cotisé en France.

Vous trouverez tous les renseignements dans la Lettre d’information des Français de l’Etranger.

Rappel : pour ouvrir des droits à la retraite française il faut avoir cotisé au moins un trimestre à la sécurité sociale.

(Source: C. Schmid)